Vleugels van Hoop
 
Vleugels van Hoop
 
Bienvenue - Qui sommes nous? - Aider? - Projets - Actions - Quoi de neuf? - Presse - Contact - FAQ
 
 


Byimana Coin d'art
Suivi avril 2014
juin 2014
août 2014
decembre 2014
Presse
Photos

 


Nom projet
 :
Centre Artistique 'Coin d’Art'

Location : District Ruhungo-Cell. Kamusenyi-Secteur Byimana- Prov.Sud- Rwanda

Durée : 

Demandeur : Gustave Nshizirungu                                                                        

Description du projet :

Beaucoup de jeunes ont suivis une option d’études qui ne procure pas facilement un emploi. D’autres ont du talent mais n’arrivent pas a se développer par manque de formation.  Procurer à la jeunesse, qui a la bonne volonté de travailler,  la possibilité de suivre une formation à leur propre niveau.

Objectifs :

- Développer l’artisanat et l’art
- Sauvegarder l’environnement et la culture rwandaise à travers l’art
- Lutte contre la pauvreté et la délinquance

Bénéficiaires :

- Les jeunes et les artistes de Byimana
- Les co-citoyens de Byimana

Budget:  3.500 Euro

Matériel

Quant.

Prix Unitaire

Total FrRw

Equipement salle de classe

Tableau

2

15.000

30.000

Chaises

32

9.000

288.000

Table de travail

16

15.000

240.000

Bureau enseignants

2

30.000

60.000

S/TOTAL

 

 

618.000

Equipement atelier

Table de dessin

8

25.000

200.000

Armoires

4

40.000

160.000

Tablettes

4

10.000

40.000

S/TOTAL

 

 

400.000

 

 

 

 

Matériel

 

 

 

Rouleau coton

2

60.000

120.000

Rouleau popeline

5

15.000

75.000

Peinture pour les dessins

Peintureblanche

10

2.900

29.000

Peinture noire

10

2.900

29.000

Peinture rouge

10

2.900

29.000

Peinture bleu

10

2.900

29.000

Tamie pour seligraphie

5

30.000

150.000

Peinture de batique

15

5.000

75.000

S/TOTAL

 

 

341.000

Supports pour les dessins

Triplex

5

12.000

60.000

Planches pour cadres

5

15.000

75.000

S/TOTAL

 

 

135.000

Equipement coördinateur

Bureau

1

 

 

Ordinateur+imprimante

1

 

 

S/TOTAL

 

 

355.000

Equipement Dortoir

Lits superposés

12

20.000

 

S/TOTAL

 

 

240.000

Equipement Studio

Camera photo

1

400.000

 

S/TOTAL

 

 

400.000

 

 

GRAND TOTAL

FrRw (+/-)

 

618.000

 

+ 400.000

 

+ 195.000

 

+ 341.000

 

+ 135.000

 

+ 355.000

 

+ 240.000

 

+ 400.000

TOTAL GENERAL 2.684.000 RwFr
  3.500 Euro

Top


Suivi du projet

Date: 05/04/2014
 
Nom projet: Coin d’Art

Etat général:

Pratiques :

  • Dessin
  • Peinture
  • Collage
  • Sculpture
  • Photographie
  • Cinématographie
  • Culture artistique

Stratégies pour atteindre nos objectifs

  • Dispenser des formations en matières d’art aux jeunes ainsi qu’aux adultes
  • Intéresser les jeunes à apprendre des nouveaux métiers dont le marche de travail est encore presque vierge.
  • Intéresser les jeunes à entreprendre dans des  nouveaux métiers qui n’exige pas un capital énorme

Progrès depuis le dernier rapport:

Début des formations avec :
- 5 élèves (4 garçons et une fille)
- 2 formateurs  : un au comptant + un volontaire

Nous venons d’achever le 1er trimestre selon le calendrier établi par le Ministère de l’éducation. Le 2ième trimestre commence le 20/04/2014.

Etat financier:

En annexe un rapport détaillé de l’utulisation de la somme ainsi que les factures du matériel acheté.

Il reste un solde positif. Nous réservons cette somme pour l’achat du matériel  dont nous aurons besoin lors de la formation dessin (peinture), le tissus pour le batique, le bois pour la sculpture.

Problèmes/points de soucis:

Problème majeur est le manque d’élèves ! Ceci a une grande influence  car le montant payé par les élèves n’arrive pas a couvrir les dépenses du projet (qui ne sont pas financé par   l`association Vleugels van Hoop’ vzw)  a savoir salaires, eau et électricité,...

Le risque existe de devoir mettre fin au projet, si nous n’arrivons pas a trouver un nombre suffisant de candidats l’année prochaine.

Un autre problème est dû au manque du matériel d’art. La formation n’est pas populaire au Rwanda, par conséquence il faut essayer d’acheter dans le milieu artistique même.
Ces artistes revendent à un prix élevé car ils veulent également réaliser un bénéfice.

Ensuite il y a le moyen de communication. Le projet est  situé à la campagne là ou l’ accès à l’ internet est difficile et je dois toujours aller négocier avec les voisins.

Top


Suivi juin 2014

Etat général:

Nous avons  peu d’étudiants peut être parce que notre option d’art 
est quelque chose de tout nouveau de sorte qu’elle n’est pas vue comme
d’autre métiers. Pour cette raison nous cherchons a y ajouter les options : électricité , soudure, formation en rapport avec salon de coiffure, maçonnerie ... Nous n’avons pas encore décidé car ca dépendra des moyens pour pouvoir se procurer le matériel nécessaire.  Heureusement nous avons  l’autorisation de l’école  d’avoir au moins 5 sections alors que pour l’instant nous en avons une seulement.

Pour le moment la question majeure est de payer les salaires !  Pour répondre a cette question je travaille  bénévolement  et j’enseigne 5 cours notamment : batik, photographie, informatique, art assisté par ordinateur AAO, Swahili, décoration, ...
En plus j’ ai trouvé  des stagiaires qui ne nous demande pas de salaire.
Nous pensons vendre des objets d’art mais notre stock est insuffisant pour pouvoir ouvrir un magasin. Aussi nous n’avons pas encore  de marché précis pour ces objets.
Nous sommes  aussi entrain d’essayer d’attirer l’attention des artistes de
l’entourage pour qu’ils amènent leurs objets dans notre magasin. Nous  prendrions un pourcentage sur la  vente ce qui renforcera notre magasin en entendant que nous ayons assez à vendre nous même.

D’autre part  il y a les objets pour lesquels nous ne trouvons pas une clientèle notamment pour ce qui est des statues.  Nous pensions à les installer dans un petit bois qui se trouve tout près  de l’école et y créer un jardin où les gents payent pour se faire photographier. Même pour organiser des visites surtout que nous faisons les statues en rapport avec la mythologie rwandaise.

Au fait ce sont toutes ces possibilités que nous envisageons comme source
de revenus possible.

Mais le but principal c’est de pouvoir ajouter d’autres options (électricité , soudure, formation en rapport avec salon de coiffure, maçonnerie, décoration,…) reconnues.

De cette manière le nombre d’étudiants augmentera beaucoup plus facilement.

Top


Suivi août 2014

Etat général:

Quant au projet il n’y a pas grand chose de nouveau. Pour le moment nous commençons le 3ieme trimestre donc c’est après cette période que nous prendrons d’autres étudiants.
En annexe vous trouverez notre calendrier scolaire.

En ce qui concerne notre jardin : nous n’avons pas encore commencé avec l’installation car nous sommes dans une saison sèche de sorte que les fleurs ne sont pas belles.
En plus  nous cherchons comment y mettre un grand nombre de statues … 
peut être il sera très attirant !?

La vente des objets d’art n’est pas tellement bonne. Aussi il arrive que nous décidons de ne pas vendre. Vu que notre métier semble étrange  nous
gardons quelques objets pour montrer a nos visiteurs afin de les rendre curieux, d’essayer d’expliquer de quoi il s’agit.

Si la connexion le permet je vous envoi des photos de certains objets ainsi que des étudiants.

Top


Photos

Voir l'album août 2014 Cliquez ici

Top


Suivi decembre 2014

Date: 04/12/2014                                     
 
Nom projet: Project 48 - Coin d’Art

Etat général:

Le 4 décembre le Conseil d'administration de l’asbl Vleugels van Hoop  s'est rendu au Centre Coin d'Art à Byimana, au Rwanda. Cette visite a été combinée avec la remise des certificats après la première année académique à 5 étudiants.

Progrès depuis le dernier rapport:

La première année est terminée avec succès pour 5 sur 6 étudiants

Etat financier :

Les fonds sont  pleinement utilisés comme prévu.

Problèmes/points de soucis:

Le gros problème est une pénurie d'étudiants. Les écoles secondaires publiques sont gratuites. La formation à  Coin d'Art coûte 105.000 FrRw par élève (+/-120 euros). Par conséquence beaucoup d'étudiants évite de commencer cette formation.
À côté de la formation en art le centre songe à commencer  2 autres formation (construction et soudage) ce qui est possible  puisque le centre a obtenu la reconnaissance d'offrir jusqu'à 5 formations.
Il y a une grande incertitude quant au nombre d'étudiants pour la deuxième année  qui commence en janvier 2015, car la plupart des jeunes vont  d'abord essayer de commencer dans une école publique, si ils sont autorisés.

Différentes idées furent échangées pout générer des revenus par exemple vente d’œuvres d'art,  afin de pouvoir réduire les frais de scolarité. Cela conduira à un plus grand nombre d'étudiants et  a un avenir meilleur pour Coin d’Art.

Documents en pièce jointe:

Top


Presse decembre 2014

Top