Vleugels van Hoop
 
Vleugels van Hoop
 
Bienvenue - Qui sommes nous? - Aider? - Projets - Actions - Quoi de neuf? - Presse - Contact - FAQ
 
 


Songa Burundi
Suivi du projet fevr. 2014
Suivi mai 2014
Suivi septembre 2014
Suivi decembre 2014
Rapport d'activités 2014
Photos
Extension du projet 2015
Suivi aout 2015

 


Nom projet
: Autonomisation économique de la femme rurale
 
Emplacement: Bujumbura, Songa - Bururi.

Durée: 1 année

Demandeur:

Nom : NIDUHAMAHORO Floride
Fonction : Représentante Légale de l’Association Lumière pour le Développement Economique et Social (« ALDES »)

Présentation du projet:

Le projet vise l’autonomisation économique de la femme  rurale par plusieurs actions afin de quitter les pratiques traditionnelles en faveur d’une agriculture moderne :

  • Formation et mise en place d’un comité de pilotage composé de 210 femmes des 30 collines de la zone d’intervention (7 personnes par colline)
  • Sur chaque colline sera mis un Groupe de Solidarité pour le Développement (G.S.D) par l’agent de terrain en collaboration le comité  pilote
  • Sensibilisation pour adhérer dans les G.S.D. pour mettre en place un réseau solide  pour la pérennisation des actions du projet.

Les bénéficiaires de ce projet vivent de l’agriculture. Au Burundi ce système est traditionnel : les moyens investis ne sont pas proportionnels aux récoltes. L’agriculture n’est pas pratiquée 12 mois sur 12.

  • Introduction d’un système innovant  appelé « l’agriculture hors sol » (à base de petits sacs à en saison sèche l’irrigation est facile, en saison de pluie les sacs sont protégés contre l’érosion)
  • Former les G.S.D sur ce système d’agriculture moderne.
  • Mise en place des champs demo, les membres des G.S.D  feront de même chez eux.
  • Mettre à la disposition des G.S.D 600 kg de semences.
  • Demander un Ir. en Agronomie pour l’expérimentation du sol et la sélection des semences rentables (convention de partenariat entre l’association et l’ISABU (Institut Supérieure d’Agriculture du Burundi))

La durabilité des actions réside en cette stratégie de former des leaders locaux qui vont eux-mêmes assurer la continuité à travers les G.S.D.

Objectifs:

- Contribuer à l’autonomisation économique des femmes rurales pour une prise
  en charge satisfaisante et durable des besoins du ménage

- Renforcer les capacités des Groupes de Solidarités pour le Développement à     
  Kabezi  pour la pérennisation de l’action d’ici 12/2015

- Mettre en place un système de partenariat durable entre l’ALDES et l’Institut
   Supérieur d’Agriculture du Burundi d’ici 12/2015

Bénéficiaires:

Directs    : femmes et filles de Kabezi
Indirects : toute la population de Kabezi et celle des communes voisines

Budget: 3.500 Euro

Commentaire :

-  Disponibilité du budget pour l’exécution du projet
+ La sécurité est bonne pour permettre les différentes formations organisées
+ l’Administration de la commune Kabezi collabore pour l’identification des   
   femmes leaders
+ Les autorités de l’ISABU collaborent pour la signature de la convention de partenariat

Top


Suivi du projet février 2014

Etat général:

L’Association Lumière pour le Développement Economique est A.S.B.L de droit Burundais qui oeuvre pour le bien être des familles vulnérables, en se focalisant spécialement sur les femmes et filles rurales. Ses actions ont été menées depuis 2011 dans son projet de plaidoyer pour la libération des jeunes et femmes emprisonnés connaissant en effet des succès au niveau des décideurs. Celui-ci pourrait reprendre dans le cadre de la réinsertion une fois trouvé un appui au niveau des bailleurs.
Actuellement, l’ALDES est en train d’exécuter un Projet dénommé 'AUTONOMISATION ECONOMIQUE DE LA FEMME ET DE LA FILLE RURALE EN COMMUNE SONGA' financé par Vleugels van Hoop à concurrence de 3500EUR.

III.DE LA DESCRIPTION DES ACTIVITES REALISEES

Activité1 : Identification des femmes leaders partenaires du projet

L’activité a été réalisée au mois de novembre de 2013 et 40 femmes leaders ont été identifiées. Au niveau du projet il était prévu d’identifier 30 femmes mais les besoins sur terrain ont fait que l’on augmente le nombre de 30 à 40 l’activité a atteint 133%.L’ALDES avait recruté un agent de terrain agronome basé à la commune qui participe à l’exécution des projets de l’Association au niveau communal. C’est ainsi qu’il était responsable de l’identification de ces femmes leaders. Après l’identification de ces Leaders le Responsable du Suivi Evaluation a procédé à la constitution de la base des données.

Activité 2 : Organiser les réunions avec les femmes leaders identifiées et les responsables administratifs pour l’explication du projet

Cette activité a été organisée au mois de décembre et rassemblait les femmes leaders déjà identifiée (voir activité 1) et les responsables au niveau de l’administration locale. L’activité visait l’explication du projet aux parties prenantes afin qu’elles aient la même compréhension. Ainsi, des invitations ont été lancées une semaine avant pour permettre la réussite de l’activité. Pendant la réunion, l’échange portait sur les thèmes du projet notamment l’explication du contexte et justification du projet, des objectifs, des activités, des résultats attendus et du rôle de chacun pour la mise en œuvre du projet.

Activité 3 : Achat du matériel pour exploitation du terrai

L’achat du matériel a été fait conformément au respect des règles de procédures internes notamment la comparaison des prix après l’ouverture des offres techniques et financiers. La commission d’attribution du marché étant préalablement nommée. Les soumissionnaires gagnant ont signé un contrat de fourniture des articles tels que précisé dans le DAO (dossier d’appel d’offre)

Activité 4 : Labour du terrain

Après achat du matériel pour exploitation du terrain, c’est le labour du terrain qui suit. En effet, le matériel est acheté pour la mise en valeur du terrain et cette activité a été exécutée au mois de décembre sous la supervision de l’agent de terrain. Les personnes impliquées dans l’activité sont les femmes leaders identifiées associées en groupes de solidarités.
En définitive, les activités programmées au cours de ce premier trimestre
ont été toutes réalisées.

Progrès depuis le dernier rapport:

Pas de comparaison car c’est le 1er rapport depuis la date d’octroi des subventions.

Etat financier:

Solde : 630.000 FrBu

Problèmes/points de soucis:

A l’état actuel, il n’y a pas de problèmes à signaler les résultats attendus ont été atteints. Nos perspectives est de mettre en œuvre l’étape suivante c’est-à dire les activités programmées sur le chronogramme.

Documents en pièce jointe: photos, reçus, ….

Top


Suivi du projet mai 2014

Date:  10/ 05 / 2014
 
Nom projet: ALDES (Songa-Bururi)

Etat général:

L’Association Lumière pour le Développement Economique est A.S.B.L de droit Burundais qui œuvre pour le bien être des familles vulnérables, en se focalisant spécialement sur les femmes et filles rurales. Ses actions ont été menées depuis 2011 dans son projet de plaidoyer pour la libération des jeunes et femmes emprisonnés connaissant en effet des succès au niveau des décideurs. Celui-ci pourrait reprendre dans le cadre de la réinsertion une fois trouvé un appui au niveau des bailleurs.
Actuellement, l’ALDES est entrain d’exécuter un Projet dénommé « AUTONOMISATION ECONOMIQUE DE LA FEMME ET DE LA FILLE RURALE EN COMMUNE SONGA financé par 'Vleugels van Hoop' à concurrence de 3500 EUR.

ACTIVITES REALISEES

Au cours du premier trimestre, quatre grandes activités ont été réalisées :
Activité1 : Identification et formation des femmes leaders partenaires du projet
Activité 2 : Organisation des réunions avec les femmes leaders identifiées et les responsables administratifs pour l’explication du projet
Activité 3 : Achat du matériel pour exploitation du terrain
Activité 4 : Labour du terrain

Progrès depuis le dernier rapport

Après le dernier rapport, le deuxième trimestre commence. Deux activités et visites sur terrain ont suivi :

ACTIVITES1 :  planter et semer le terrain

Au mois de février, sur un terrain de plus d’un hectare ont été  plantés et semés  des semences sélectionnés des pommes de terre et des haricots  avec des techniques modernes en ligne par les femmes leaders identifiées, sous la supervision d’un agronome qualifié.

ACTIVITES2 : le sarclage et buttage

Le champ de pomme de terre et de haricot, suivi par l’agronome, ont été sarclés et buttés au mois de mars par ces femmes. Pour protéger le champ contre les malfaiteurs, les personnes impliquées dans le projet, associées en groupe de solidarité  ont commencé le gardiennage à tour de rôle la journée et la nuit dans ce même mois.

LES VISITES SUR TERRAIN.

Au cours de l’exécution de ce projet, ALDES n’a pas manqué d’accueillir des visiteurs. La première visite est celle rendu par les responsables communaux  chargés du secteur Elevage-Agriculture en province Bururi lors de ses enquêtes sur la recherche des agriculteurs pratiquant l’ agriculture moderne en commune Songa, notre champ a été choisi comme champ modèle 2014 et une formation sur les techniques agricoles a été promise au près de quelques membres de l’ALDES par l’administration communale de Songa.
La deuxième a été faite par Evariste Nikolakis, point focal de l’association en Belgique. Sur terrain, ce visiteur a exprimé sa pleine satisfaction sur l’avancement du projet.

Etat financier: Solde : 630000 franc bu

Après le dernier rapport toutes les dépenses étaient constituées par des contributions de l’Association

Problèmes/points de soucis:

Dans la région, il y a une pénurie des vaches, l’insuffisance de l’engrais naturel rend le sol improductif ce qui risque de diminuer le rendement du présent projet. Cette année, pour assurer la continuité de nos projets, nous avons besoin d’un appui de trois vaches, le prix unitaire d’une vache est 1000 Euros.

Jusqu’à présent, les résultats attendus sur le projet ont été  atteints. L’étape qui va suivre c’est la récolte qui se fait dans deux semaines.   

Documents en pièce jointe : photos, reçus

PHOTO DU CHAMP APRES SARCLAGE

PHOTO VISITE SUR TERRAIN

Top


Suivi septembre 2014

I. Etat général:

L’Association Lumière pour le Développement Economique et Social 'ALDES' en sigle vient de mettre en œuvre le projet financé par 'Vleugels Van Hoop' en faveur de la communauté de la commune Songa en Province de Bururi spécialement les femmes et filles de cette zone d’intervention. Ce projet visait l’autonomisation des bénéficiaires directes qui sont les femmes et filles rurales pour une prise en charge satisfaisantes et durables des besoins du ménage. Le présent projet était orienté dans le domaine de l’agriculture où il était question de mettre en place un système innovant d’agriculture moderne.
Ainsi, un champ de démonstration de pomme de terre a été mis en place grâce au présent projet et le rendement était satisfaisant. En effet, l’ALDES a acheté 1000kg de semence et elle a récolté 3000kg. En vue de la pérennisation des actions 1000kg sont réservés pour la saison prochaine et 2000kg ont été distribué aux familles vulnérables qui avaient participé à la mise en œuvre du projet. Ce projet a été financé par 'Vleugels van Hoop' à concurrence de 3500 EUR.

II. DE LA DESCRIPTION DETAILLEE DES ACTIVITES REALISEES DANS
LE CADRE DU PROJET

Activité 1 : Identification des femmes leaders partenaires de 'ALDES'

Cette activité a été réalisée au mois de Novembre 2013. Ainsi l’Association a d’abord recruté un Agent Agronome basé au lieu de l’exécution du projet et c’est lui qui a procédé à l’identification des ce femmes partenaire. Il lui a été facile de faire cette identification car l’Association avait déjà signé un partenariat avec l’Administration communale ce qui a fait que les élus locaux s’impliquent activement dans l’identification de ces leaders. Au total 40 femmes leaders ont été choisies pour accompagner le projet.

Activité 2 : Organiser des réunions régulières avec les femmes leaders identifiées et les Responsables Administratifs

Ces réunions avaient pour objectifs d’expliquer le projet et de définir la méthodologie de sa mise en œuvre du début jusqu’à sa clôture. Ainsi, la première réunion a eu lieu au mois de décembre la deuxième au mois de février et la troisième début mai date de récolte et la dernière au mois de juin pour faire l’évaluation du projet et procéder à sa clôture.

Activité3 : Achat du matériel pour l’exploitation du terrain.

Il s’agissait d’acheter tout ce qui nécessaire pour la mise en œuvre du projet. Ici les procédures de passation des marchés ont été respectées et le comptable de l’Association a procédé au payement.

Activité 4 : Labour du terrain

Les femmes leaders identifiées ont été regroupées en association et ont procédé au labour du terrain. Après elles ont semé et ont procédé à l’entretien du champ jusqu’à la récolte. L’Association a mis à leur disposition une tonne de semence et elles ont récolté trois tonnes. Ce rendement a été grâce à l’encadrement régulier de l’Agronome de l’Association.

Activité5 : Réunion d’évaluation et de clôture du projet

C’était au mois de juin où la Représentante Légale a effectué une descente sur terrain pour procéder à l’évaluation et à la clôture du projet. Ainsi, les femmes leaders partenaires était invitées à l’activité, l’administration communale était présente ainsi que les Représentants des ONG partenaires.

Tout le monde a salué le pas franchi grâce au projet. En effet, le groupement des femmes leaders en tant que partenaire au projet a augmenté la cohésion sociale et le projet a contribué au revenu du ménage . Au niveau de l’évaluation du projet, on a réalisé que l’on n’a pas beaucoup gagné car sur une tonne de semence acheté on a récolté trois tonnes ce qui n’est pas proportionnel. D’après l’opinion des bénéficiaires la récolte n’a pas été bonne parce que les semences n’étaient pas bien adaptées et le sol n’était  pas fertile. Aussi, la saison pluvieuse a été courte. Le souhait des bénéficiaires serait de reprendre le même projet en changeant et en cherchant la sorte des semences qui pourraient être bien adaptées et en fertilisant le sol. Le projet qui avait commencé au mois de novembre a été clôturé au mois de juin.

Progrès depuis le dernier rapport:

Le dernier rapport a été transmis lorsqu’on était à l’étape de l'attente de la récolte. Les progrès réalisés se voient dans la réalisation des activités qui ont abouti  aux activités de clôture. Le dernier rapport ne mettait pas en exergue les résultats réalisés, mais pour le présent rapport l’on voit qu’avec une tonne de semence on a pu récolter trois tonnes. La récolte n’a pas été satisfaisante  à cause des raisons citées  ci haut . Néanmoins, l’on ne peut pas ignorer que le projet a contribué aux revenus des ménages car les femmes partenaires au projet ont pu partager deux tonnes de pommes de terres tandis qu’une tonne a été réservée pour la prochaine saison.

Nous devons ces progrès à' Vleugels van Hoop' qui a accepté de financer notre projet à qui nous réitérons nos remerciements. L’objectif du projet n’a pas encore été atteint car l’autonomisation demande un long processus et aussi de la patience raison pour laquelle nous voudrions encore une fois demander à 'Vleugels van Hoop' de continuer à nous appuyer dans notre combat de faire sortir les femmes et filles rurales de la pauvreté.

Etat financier:

Solde 0

Problèmes/points de soucis:

Au niveau de l’exécution du présent projet nous reconnaissons que les semences achetées pour la mise en œuvre du projet n’étaient pas suffisantes et adaptées au sol, que la saison pluvieuse était courte ce qui a fait que  la récolte ne soit pas bonne. Une tonne ne suffit pas pour fournir les semences à tout le groupe cible du projet. Un autre problème qu’a connu notre projet c’est que l’on a remarqué que les semences n’étaient pas bien adaptées au terrain pour avoir une bonne récolte. Aussi, le sol n’était pas fertile ce qui a été un élément de plus de la réduction de la récolte. De plus  nous remarquons qu’il y a la nécessité de renforcer les capacités en compétence techniques de nos groupements partenaires afin que les femmes et filles de Songa puissent connaître les techniques modernes d’agriculture et d’en faire la vulgarisation dans les milieux environnants. Aussi, au niveau de la conception du projet on avait pensé non seulement à d’autres activités mais encore à élargir notre zone d’intervention. Ainsi, le budget était calculé jusqu’à 7500 Euros mais le projet a été financé à concurrence 3500 EUR et ceci a fait qu’il y ait des activités qui n’ont pas été financées alors qu’elles étaient également importantes notamment l’activité de formation

Après l’évaluation, nous avons remarqué qu’il y a nécessité de reprendre les mêmes activités du projet pour la deuxième phase mais cette fois ci en ajoutant la fertilisation du sol, le renforcement des capacités de nos groupes cibles, et en augmentant la quantité et la qualité de semences adaptées au sol. L’Association ALDES refera cette fois ci l’étude du sol et cherchera les semences adaptées au terrain. 

Notre souci est que notre vision en rapport avec l’autonomisation de la femme rurale n’aboutira pas si nous ne sommes pas soutenus pour mettre en place tout le processus en rapport avec l’autonomisation en trouvant solution aux problèmes rencontrés lors de l’exécution du projet phase II .Nous vous remercions donc de votre soutiens financier et vous demandons de continuer à nous soutenir afin que nos points de soucis trouvent solution.

Top


Photos
Septembre 2014.

Top


Suivi decembre 2014

Date: 02 /12/2014

Nom projet: Projet 49 – culture pomme de terre SONGA

Etat général:

Le 1 décembre le Conseil d'administration  de Vleugels van Hoop  a visité le projet sur le site de Songa, Burundi.

Progrès depuis le dernier rapport:

Le projet est très bon.  Des nouvelles plantations de pomme de terre, d’une  meilleure qualité, ont été effectuées sur un 2ième  terrain.  Après la récolte du premier  terrain initial du maïs est planté maintenant.

Etat financier :

Les fonds sont pleinement utilisés comme prévu.

Problèmes/points de soucis:

Il y a une grande pénurie de fumier qui doit servir à enrichir la terre.
Pour ceci,  le fumier de vache convient le mieux.
À cette fin, on fera une proposition pour l'achat de 3 vaches.

Documents en pièce jointe:

Top


Rapport des activités 2014.
  • Agriculture et élevage

Le projet financé par Vleugels van Hoop  pour la multiplication des semences de pomme de terre en commune Songa de la Province de Bururi a  pris fin au mois d’août 2014.
Des champs des haricots et des maïs ont été aussi cultivés.

  • Activités génératrices
  • La fabrication et la vente des produits de la boulangerie (beignets et pains en farine)
  • La vente des habits en magasin  malgré les contraintes relatives au débouché des produits et à la taxation élevée.
  • Des diners, spectacles payants et concert ont été organisés.
  • Autres  réalisations

Les jeunes ont mis en place leur stratégie de travail en mettant en place des structures communautaires dans la zone d’intervention (comités de protection des droits de l’enfant «CPE»,
les intervenants en appui psychosocial, les intervenants en soins à domicile).

Des descentes sur terrain pour des activités de sensibilisation et des formations ont pu être organisées pour des femmes et des jeunes avec comme thème ‘comment lutter contre le SIDA dans les milieux non scolarisés, les méthodes contraceptives, la lutte contre la désertification par le reboise’.

Projection des films et des documentaires sur le SIDA pour les jeunes (1x par mois), organisation des soirées dansantes.

L’association a reçu aussi des visiteurs entre autre, l’équipe de Vleugels van Hoop pour l’évaluation du projet autonomisation de la femme et fille rurale, E. Nikolakis, J. De Bock, les responsables de l’ISABU, les responsables  provinciaux de la commune Songa.
Malgré les difficultés que nous avons rencontrées, notre Association présente un bilan positif.
Nous profitons de l’occasion pour remercier ceux qui nous ont soutenus de près ou de loin pour la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés.

Top


Extension du projet 2015

Nom projet: Achat de vaches pour ménages Burundais 'KAZOZA KEZA MU MIRYANGO'

Emplacement: Bujumbura, Songa - Bururi

Durée: 1 année

Demandeur:  NIDUHAMAHORO Floride
Représentante Légale de l’Association Lumière pour le Développement Economique et Social (ALDES)

Présentation du projet:

ALDES s’engage pour le bien être des familles vulnérables, en sefocalisant spécialement sur les femmes et filles rurales.
En 2014, ALDES a mis en place un champ de démonstration visant la multiplication des semences de pommes de terre sur la colline Songa. Au niveau des résultats nous avons constaté que la récolte n’a pas été bonne parce que la terre n’était pas fertile.
Ce projet consiste l'achat de 3 vaches dont le fumier sera utilisé pour améliorer la fertilité du sol.

Objectifs:

Promouvoir la fertilité du sol pour améliorer l'efficacité de la récolte de pommes de terre.

Bénéficaires:

  • Femmes et filles de Kabezi.
  • Les femmes bénéficiaires vont constituer une chaine de distribution de semences de pomme de terre aux autres groupements de la localité. Le lait des vaches fournies permettra à son tour à l’autonomisation de l’organisation.

Budget:

3500 euro (3 vaches et médicaments).

Risques:

Documents en pièces jointe:

Activité

Quantité

Prix unitaire €

Prix total €

Vaches de race améliorée

3

1000

3000

Kits complets

1

500

500

TOTAL

 

 

3500

Top


Suivi aout 2015

Date: 07/ 08 / 2015
 
Nom projet: Project 49 - ALDES (Songa-Bururi) – Extension : Des vaches

Etat général:

L’Association Lumière pour le Développement Economique et Social est une A.S.B.L de droit Burundais qui a pour objectif de promouvoir le développement économique et social ainsi que la protection de droit de l’homme en se focalisant spécialement sur les femmes et filles rurales. Ses actions ont été menées depuis 2011 dans son projet de plaidoyer pour la libération des jeunes mineurs et femmes emprisonnés connaissant en effet des succès au niveau des décideurs.
 Depuis 2013, ALDES est en franche collaboration avec Vleugels van Hoop et continue à exécuter des projets financés par cette organisation.

Progrès depuis le dernier rapport

Ainsi, pour assurer la continuité du projet   « AUTONOMISATION ECONOMIQUE DE LA FEMME ET DE LA FILLE RURALE EN COMMUNE SONGA financé par Vleugels van Hoop en 2013, ALDES a repris en novembre 2014 le même projet avec le même groupe en cultivant une tonne de pomme de terre sur l’étendue d’un hectare en commune Songa et une récolte de 4 tonnes 700kg de pomme de terre a été obtenue au mois de mars 2015.

3 tonnes 700kg ont été distribués aux bénéficiaires du projet et une tonne reste jusqu’aujourd’hui dans le hangar d’ALDES et va aider  à former un deuxième Groupe de Solidarité (GDS II) dans la seconde zone de la commune Songa en décembre 2015.

Dans le cadre d’aider dans l’atteinte des objectifs du projet  « Autonomisation économique de la femme et de la fille rurale en commune Songa « , Vleugels van Hoop vient de soutenir ALDES dans son projet de promouvoir l’élevage moderne pour un meilleur avenir des ménages burundais « Kazoza keza mu miryango » qui a pour objectif : promouvoir la fertilisation du sol pour une bonne production de pomme de terre en commune Songa par une aide de 3500 euros

Des activités réalisées dans le cadre du projet

Activité 1: Fournir les vaches de race améliorée à l’ALDES

Le versement de l’aide a été faite au mois d’avril de cette même année mais le projet a été  exécuté au mois de juillet à cause de la crise que connait le Burundi.
Cette activité a été débutée par la préparation des lieux. Une étable équivalente à 400.000 francs BU a été construite et un champ d’un hectare de trips cum pour nourrir les vaches a été acheté à 300.000fr BU dans le but d’augmenter la quantité de nourriture des vaches dont ALDES disposait.
Après ces deux activités, l’association a choisi trois personnes (deux hommes et une femme) chargées de chercher deux vaches et un taureau en vente chez les éleveurs modernes et faire les négociations. ALDES a décidé d’acheter aux éleveurs moins disant. Ainsi, deux vaches de race frisonne et un taureau de race Sahiwal ont été achetés l’une à 1.600.000franc BU, l’autre 1.500.000francs BU et le taureau 1.700.000francs BU.

Activité 2 : Achat du kit complet pour l’entretien des vaches fournies

Ces vaches ont besoin d’être entretenues en termes de médicaments, d’éléments nutritionnels. C’est ainsi que ALDES a acheté des sons de riz et tourteau  pour 170.000frs bu et a réservé sur son compte courant un montant de 130.000frs pour l’achat des  médicaments et autres besoins pour ces premiers mois.
L’ALDES va contribuer pour tous les inhérents au suivi et encadrement notamment la contribution au salaire de l’agronome qui doit absolument assurer le suivi, les frais de mission des membres de la coordination qui doivent superviser des activités de terrain                               

Etat financier:

Recette:            5.800.000 francs BU
                                             
Dépense total:    5.500.000 francs BU
                       
Solde:               130.000francs francs BU

Problèmes/points de soucis:

Dans l’exécution du projet repris, le problème majeur était l’obtention du fumier naturel pour cultiver les pommes de terre car il y avait une pénurie de fumier dans la région ce qui nous a obligés de cultiver un peu tard. Malgré ce retard, le résultat a  été satisfaisant : avec une tonne on a pu récolter 4 tonnes 700kg soit une augmentation de 1 tonne 700kg sur la récolte du premier projet.  

Pour le projet d’élevage, on prévoyait acheter des vaches en gestation pour qu’elles puissent produire vite, mais les moyens financiers nous ne l’ont pas permis, on a retenu beaucoup des frais de transfert sur l’aide donnée et le taux de change de l’euro était baissé (l’échange a été faite en Bank à 1680FBU l’euro)
En plus, l’exécution de l’achat des vaches n’a pas été faite dans la période prévue à cause de l’insécurité qu’a connu le Burundi depuis le 26 avril 2015.

L’objectif du projet n’a pas encore été  atteint car l’autonomisation de la femme et fille rurale demande un long processus et aussi de la patience. Pour rendre la femme autonome l’agriculture et l’élevage ne suffisent pas, elle a aussi besoin  des autres formations(professionnel, économique…),raison pour laquelle nous voudrions encore demander  à  Vleugels van Hoop si elle dispose encore des moyens financiers ,de nous aider à réaliser nos souhaits afin de continuer  à soutenir  le bas peuple dans le combat  de  sortir de leur pauvreté.

Nous devons ces progrès à Vleugels van Hoop qui a accepté de financer notre projet à qui nous adressons  nos remerciements.

Documents en pièce jointe: photos

songa3 songa2

songa1

Top