Vleugels van Hoop
 
Vleugels van Hoop
 
Bienvenue - Qui sommes nous? - Aider? - Projets - Actions - Quoi de neuf? - Presse - Contact - FAQ
 
 

 



Twese Hamwe Fr
Twese Hamwe 2007

Projet Twese Hamwe 2007
Suivi du projet
Images

 

 

 

'TWESE HAMWE' 2007      'Tous ensemble'

Dans des grandes parties du monde des enfants sont obligés de travailler du au manque d’argent pour payer les études.

Au Rwanda, un petit groupe de femmes a essayé de donner une chance aux enfants, en créant en ‘88 un centre socioculturel ‘Twese Hamwe'. Elles se réunissent et apprennent aux enfants à jouer, danser & découvrir l'alphabet. Des choses simples mais  nécessaire dans le développement de la jeunesse. Le but est de tempérer le conflit social entre la jeunesse pauvre, illettrée et/ou orphelins vis-à-vis de la jeunesse étudiante. Donner accès à une formation professionnelle : économie domestique, couture, alphabétisation.

Après 40 ans d’absence, Evariste à la recherche de ses racines, fut également  touché par ce grand dévouement. N'ayant pas les moyens d’agrandir, une coopération  fut crée entre ‘Twese Hamwe’ et des sponsors belges. Mais comment s’y prendre ??

En 1998, la mairie de Kigali  nous a octroyé une parcelle de + 1/2 ha
Ensuite une mobilisation a été mise en place pour débroussailler et  terrasser.
En 1999, a été réalisé la clôturation du terrain, puis une tente a été placée (don d'UNICEF). Nous avons aussi aménagé une petite plaine de jeux (avec basket et balançoires).

Chaque samedi, aidés par les parents et les membres de l'association, les enfants viennent entretenir et embellir le terrain grâce à la plantation de fleurs et d’arbres.

Les enfants reçoivent leurs cours sous la tente mais avec une température extérieure élevée la chaleur est extrême.  En 2002, la tente était en mauvais état. Les termites attaquaient ses parties en bois.  Dans cette même année, une charpente métallique a été mise en place et la bâche fut remplacée  par des tôles galvanisées.  L’ensemble a été fermé avec des briques. Le contact pris avec la coopérative belge. Celle-ci lui accordant son aide  aux conditions d’y accueillir une école de coupe-couture. Cette coopérative nous a aussi offert 6 machines à coudre avec des accessoires.

Twese Hamwe

Twese Hamwe

Il nous fallait trouver des formatrices.
Par la fondation de cette section les enfants se retrouvaient à nouveau sans local de classe.

L'affaire a été débattue avec  enfants et adultes concernés. Un enfant a proposé de  façonner lui-même les briques afin de diminuer les frais. Il avait déjà, comme d’autres enfants dû le faire pour pouvoir subsister. Tous ses camarades l’ont imité dans un chahut impressionnant. Les adultes ne pouvant rien faire que mettre la main à la pâte. Un mois plus tard les briques se sèchent au soleil. Les pierres sont empilées en forme de pyramide en laissant deux trous d’ouverture en dessous des pierres, pendant deux semaines (pour faire le feu d’une  manière traditionnelle).

Les moyens pour l’achat du matériel sont venus de la CSC  Bâtiment & Industrie. 
Le granit a été apporté dans les fondements par les adultes, les enfants apportant brique après brique.
Résultat : une véritable classe !!  Emplacement : eau,  électricité  + installations sanitaires.

Pour donner une chance aux adultes d’étudier (l’après-midi) une action  micro-crédit fut lancée.
Depuis les 120 inscriptions ont doublé. Les parents pouvant devenir membre de ‘Hozobana ' = fonds solidarité scolaire. Grâce à ‘Western Union’, les fonds ont permis le remboursement en 1 ou 2 ans, en plus de l’obtention de 5 chèvres 

Dans le cadre ‘de protection de l'environnement '. Un sub-projet pilote ‘brigade verte ' a été lancé.
Pour 80 habitations le ramassage des ordures ménagères est un projet, générateur de revenus réalisés  par un groupe de 20 femmes avec l'élargissement au jardinage.

On se réuni mensuellement et à cette occasion, il est fait usage de sensibiliser tout le monde à la  formation publique, la restriction de naissance, la lutte contre VIH/SIDA et les maladies sexuellement transmissibles.

Solidarité Mondiale a cru en notre projet et s’y est impliqué en signant une convention de partenariat. Nous leur avons soumis la concrétisation de notre projet-pilote d’économie sociale de jardinage et ramassage de déchets ménagers à Kigali, qui permet déjà a 20 familles de subvenir à leurs besoins (accru en ce moment jusqu'à 50 familles).
 
A savoir, plus de 300 personnes sont alors réunies, la nécessité d'une grande salle polyvalente s’impose.

Début  juillet 2005 les fondations étaient réalisées ainsi qu’une grande partie du gros œuvre. 
Problèmes rencontrés du à l’interdiction du défrichement du bois. Plus de possibilité de cuire des briques car pas de bois = pas de briques ! 
Les murs sont montés, le toit est posé, mais les parachèvements doivent être terminés.
Quelques mois plus tard cela devient réalisable grâce à la centrale de textile CSC.

                               SVP votre attention particulière pour notre projet 2007

En vue d'hygiène et d'écologie, nous souhaitons également laisser traiter les déchets par les brigades : le recyclage, le compost....

A cet effet il est nécessaire de réaliser, un bâtiment couvert, fermé, et aussi ventilé. Il doit être pourvu de suffisamment de bacs de tri et de compostage. La charpente et le toit sont déjà existant.

Il manque toutefois : Les murs, l’électricité &  l'eau.

Le terrain étant en pente, les eaux de ruissellement ont fini par creuser des ravins.
Il faudra donc canaliser en posant une tuyauterie d’une centaine de mètres en béton armé.

Réalisation 2007 :

Vleugels van Hoop asbl avec l’aide de Heiken, Moerbeke-Waas
 

Un grand merci a nos donateurs, sympathisants,
Vous et Vous et Vous ….

Grâce à vos dons, nous pouvons payer  les éducateurs, acheter du matériel  & garantir l'entretien du centre.

Top


12.04.2008

Rapport d’activités 2007

I. Introduction.

Les activités de 2006 ont été reconduites à l’exception de l’alphabétisation des enfants de moins de 15 ans. Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif principal du Centre est d’encadrer la jeunesse, et surtout des jeunes de milieux défavorisés, c’est ainsi que nous mettons beaucoup d’énergie dans la formation des métiers.

II. Activités 2007.

1. Alphabétisation d’adultes

Le Centre continue à alphabétiser tous les adultes (plus de 15 ans) qui le souhaitent. L’année 2007 nous avons livré 15 certificats.
Nous avons constaté qu’après l’alphabétisation naît chez les bénéficiaires une soif de connaître plus. C’est ainsi que dans toutes les formations (coupe couture, économie domestique, teinture) nous trouvons des personnes qui ont appris la lecture et l’écriture au Centre. Après avoir appris la lecture et l’écriture, ces jeunes acquièrent des ambitions et regardent à aller de l’avant. Pour le Centre ceci est un encouragement.

2.Formation coupe couture

L’année 2007 cette formation a délivré 14  certificats. Cette année le Centre a eu des difficultés.
La AFCD a stoppé cette aide en 2007 pour le budget ‘’la paye du formateur’’ De ce faite, le centre à du demander une petite contribution aux bénéficiaires (3.000frw/mois) pour l’achat du petit matériel (aiguilles, fils,…) et paye de l’électricité (repassage). UTEXRWA continue à nous fournir quelques tissus pour les travaux pratiques des enfants.

3. Projet Brigades Vertes

Ce projet a maintenant 3 années d’existence il a commencé avec une brigade (10 pers.) et aujourd’hui il en compte 5 (50 personnes). Chaque brigade est autonome : elle a ses clients, gère ses recettes et son emploi de temps avec l’assistance du Centre évidemment pour qu’elles soient compétitive sur le marché.
Dans le rapport 2006 nous pensions pouvoir améliorer le salaire mensuel des brigades en faisant le traitement de déchets. Ainsi on  pensait gagner sur le prix de carburant, taxes, entretien et réparation véhicule. Nous avons eu un financement de la Solidarité Mondiale pour achever le hangar destiné aux traitements de déchets. Les travaux sont achevés, mais le traitement ne se fera plus au Centre car il y a une nouvelle recommandation de l’administration pour faire ce genre d’activités hors de la ville.

4. Projet teinture de tissus

Les 40 femmes que nous avons envoyées chez « Women for Women » (rapport 2006) pour une formation d’une année ont terminées en 09/2007.
Parmi elles, 12 femmes ayant suivi la section teinture, ont commencées à teindre les tissus.
Comme pour les Brigades, le Centre les encadre, les assiste pour bien gérer, les recherches de clients, et mener à bien leur travail.
Le Centre insiste surtout sur l’esprit de solidarité et le sens du groupe. Evidemment ce projet a besoin d’un fond pour le renforcement.

5. Séminaire

Le Centre a organisé un séminaire de 15 jours pour la culture de champignons. Cette formation a été dispensé par AJAEJAR et a livré 12 certificats. Ces 12 personnes étaient envoyées par 5 associations du Secteur Kacyiru qui avaient choisi le Centre 'Twese Hamwe' comme « leader ». Les femmes qui ons participé au séminaire étaient chargées de vulgariser cette culture dans leur milieu respectif.

6. Divertissement

Le Centre Socio Culturel 'Twese Hamwe' reste un lieu des rencontres pour les jeunes du quartier et des environs, les manifestations ainsi que différents jeux surtout pendant les vacances.

III. Frais de fonctionnement 2007

 

Rubrique
Prévus
Reçus-Dépenses

1

Charge du personnel

3.200.000

1.464.000

2

Frais communs

720.000

280.000

3

Démarche adm.

1.800.000

100.000

4

Frais Bancaire

20.000

20.000

5

Fourniture Bureau

1.200.000

100.000

6

Eau, électricité

240.000

240.000

Total

 

7.180.000

1.964.000

IV. Conclusion

L’année 2007 n’a pas eu l’intervention extérieure (aide) pour financer la paye des formateurs comme les années précédentes. Le District de Kacyiru pour l’alphabétisation d’adultes et l’association des femmes cadre pour le développement (AFCD) pour la paye de la formation coupe couture.
Nous avons pu fonctionner avec des petits projets du Centre générateurs de revenus (kiosque, manifestations diverses dans la salle polyvalente).

L’année 2007 a fait bénéficier à 62 familles un revenu mensuel. Ce qui leur permet de payer la  scolarité et le Mutuelle de Santé à leurs enfants. Nous espérons faire bénéficier ses avantages à plus de familles pour 2008.

Top