Vleugels van Hoop
 
Vleugels van Hoop
 
Bienvenue - Qui sommes nous? - Aider? - Projets - Actions - Quoi de neuf? - Presse - Contact - FAQ
 
 

 

patturager
Pâturage 2008

Projet Pâturage 2008
Suivi du projet
Photos


 

 

PROJET D’IMPLANTATION DU PATURAGE FOURRAGER
EN FAVEUR DES ELEVEURS

District Kigali

'Tripsacum'

 

I. RESUME DU PROJET

I. 1.  Intitulé et catégorie du projet:

Projet d’implantation du pâturage, des plantes fourragères en faveur des éleveurs.

I.2. Noms et Adresse du promoteur

CENTRE MEMORIAL GISIMBA
B.P.1433 KIGALI

Personne de contact : MUTEZINTARE GISIMBA Damas,
                                       KARAYENGA Jean Jacques

Damas Gisimba             
I.3.  Lieu(x) des activités envisagées: 

Province

Marie de la Ville de Kigali

District

Nyarugenge

Secteur

Mageragere (partie rurale)

I. 4. Bénéficiaires :
     
direct :
Les promoteurs (revenu)les éleveurs des bovins et ovins (aliments pour bétail)
indirect : Les jeunes chômeurs (emploi) et l’Etat (taxe).

I.5.  Durée du projet :

Ce projet est conçu pour une durée totale d’une année (financement demandé).

I.6. Date souhaitée de démarrage :

Dès la réception des fonds.

I.7. Coût du projet :  

Coût total du projet       :        
   5.273.000frw càd  6 675 Euro 
Contribution promoteur  :              1.000.000frw      - 866 Euro
Fonds Sollicités     :                    4.273.000frw  = 5.809 Euro

I.8. Bailleur de fonds : 

VLEUGELS van HOOP vzw.

II. PRESENTATION DETAILLEE DU PROJET

2.1. Objectif général :

Implanter un pâturage, des plantes fourragères capable de générer de revenu pour les promoteurs.

2.2. Objectifs spécifiques :

Multiplier et produire des semences d’espèces fourragères.
Améliorer la qualité des plantes fourragères. 
La création de prairies permanentes installées en sec.
Créer des emplois en faveur des jeunes.

III. JUSTIFICATION DU PROJET

Le district est confronté à de nombreux problèmes.
A savoir les traumatismes, les enfants infectés par le VIH / sida, sans oublier d’autres problèmes de santé mentale en général.
Depuis le début de l'année 2006, le district est déversé dans les dettes qui persistent jusqu'à l'heure, depuis la réduction des fonds provenant de certains bailleurs de fonds.
Dès lors, la consommation ainsi que les dépenses ont pris un rythme remarquable donnant pour suite beaucoup de problèmes.

Pour sortir de la situation de dépendance financière le promoteur a élaboré un projet générateur de revenu capable de soutenir les subventions reçues.
Ce projet est celui de l’implantation de pâturage de plantes fourragères pour tous bétails en conformité avec la politique nationale, obligeant tous éleveurs d’adopter le système d’élevage moderne, exigeant à leur tour d’avoir des plantes fourragées en pâturages artificiels.
Compte tenu de la situation dans laquelle notre district vit, il y a beaucoup d’éleveurs, mais  l’insuffisance des pâturages reste un problème majeur.

Partant des techniques modernes de plantation fourragères et compte tenu des besoins alimentaires du bétail dans notre district, nous voulons implanter un pâturage de 6ha dont 4ha de roseau et 2ha de tripsacum.
Le choix de ces plantes fourragères vient du fait que ces deux catégories choisies s’adaptent aux conditions climatiques de Kigali et elles résistent longtemps pendant l’absence de pluie.

Ce pâturage sera implanté dans le district rural de grand Kigali.
Nous comptons louer les terrains et les revenus vont contribuer à la réalisation des activités quotidiennes du centre.
Les problèmes financiers vont diminuer grâce à  ce projet.
La demande de financement se fait pour une seule année, les années restantes;  le projet va s’autofinancer.

IV. MODALITES ET CALENDRIER D’EXECUTION DU PROJET

                                         Mois
Activités

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

Recherche de financement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contacts et autres procédures liées à la signature du contrat de performance avec les bailleurs de fonds.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Action en soit : Chercher les champs à louer, signer les contrats avec les propriétaires des champs ;

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Engager les travailleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Labourer les champs et achat des boutures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Planter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sarcler les plantations et mettre du fumier organique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendre les herbes pour la première fois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivi – évaluation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Production des rapports

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’autofinancement du projet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. COUT DU PROJET

A. Liste des dépenses à financer par le bailleur de fond

Désignation

Quantité

Prix unitaire en francs rwandais

Total

Matériels de labour  

 

 

 

Houes

30

3000

90000

Machettes

30

2000

60000

Pioches

30

3000

90000

Brouettes

6

30000

180000

Ficelles

20

1500

30000

Tridents

30

2500

75000

Arrosoirs

18

2000

36000

s/total 1

 

 

561 000

Location de terrains

6ha

100000

600000

S/Total

 

 

600 000

Matières premières 

 

Achat de boutures de réseau

6.000

10

60000

Achat de boutures de tripsacum

10.000

10

100000

Achat d’engrais organiques

800kgrs

100

800000

S/total 2

 

 

960 000

Salaires & autres dépenses

 

 

 

Main d’œuvre pour labourer

100/hax6

800

480000

Main d’œuvre pour planter

80/hax6

800

432000

Main d’œuvre pour sarcler

100/hax6

800

480000

Salaire pour agronome

1x12mois

80.000

960000

Superviseur (prime)

3 fois/an

100.000

300000

Transport matériel

ff

500.000

500000

Subtotal

 

 

3 152 000

Grand total pour le projet

 

 

5 273 000

 

 

 

 


COUT TOTAL DU PROJET = CINQ MILLIONS DEUX CENT SOIXANTE TREIZE MILLE FRW  = 6 675 EUROS       

CONTRIBUTION DU PROMOTEUR EST : UN MILLION FRW =   866 EUROS 

FONDS SOLLICITES : QUATRE MILLIONS DEUX CENT SOIXANTE TREIZE FRW = 5 809 EUROS


6.  RENTABILITE DU PROJET

La rentabilité de ce projet est attendue dans 8 mois après  son lancement.
Quant  on cultive, on renouvelle les plantations après 3 ans, c'est-à-dire que les dépenses diminuent à la longue des années. On coupe les herbes pour les bétails 3fois par an et un hectare des herbes coupés (une fois) coûte 300.000fr.
Pour 6ha : quant on coupe une fois on récolte 1.800.000FRW x 3 par an =   5.400.000 frw/an.
Nous pensons aussi vendre des semences a d’autres cultivateurs (extérieur). Revenu estimé = 600.000Frw/an.
Ce qui nous donnera par an :  5400000Frw+600.000Frw = 6.000.000Frw

7.  RESULTAT ATTENDU

A la fin du projet, les éléments de mesure de la performance suivants sont attendus :

  • Les sources de revenues  seront augmentées
  • Les problèmes financiers seront diminués
  • Les enfants du district vont trouver l’emploi dans le projet

8. RISQUES

L’objectif poursuivi pourrait être mal atteint dans le cas où les contributions externes sollicitées nous font défaut.

9. IMPACT

Le district va diminuer la dépendance financière vis-à-vis des financements extérieurs grâce à ce projet car le revenu mensuel va augmenter.

10. SUIVI ET EVALUATION

Le promoteur suivra de près la mise en œuvre des activités du projet  et traitera toutes les informations en provenance de la base et publiera des rapports de synthèse une fois par trimestre à l’intention du bailleur de fonds.

Le bailleur de fonds peut faire l’évaluation à mi-parcours et à la fin du projet.


Suivi du projet

under construction


Premières photos.

Gisimba Gisimba

Vleugels Kigali Vleugels in Kigali


Top