Vleugels van Hoop
 
Vleugels van Hoop
 
Bienvenue - Qui sommes nous? - Aider? - Projets - Actions - Quoi de neuf? - Presse - Contact - FAQ
 
 

Bestuur Vleugels van Hoop

L'a.s.b.l. 'Vleugels van Hoop'
porte la région des grands lacs dans le coeur!

Danny De Vos
'Nieuwsblad' - Waasland
jeudi 13 aout 2009

 


 

 

Heikenskermis fait la fête pour l'Afrique

L'a.s.b.l. ‘Vleugels van Hoop’ offre de l'hébergement aux écoliers rwandais

MOERBEKE-WAAS - Tout près de la capitale Kigali une école secondaire pour filles porte toujours les conséquences des destructions qui ont eu lieu dans les années quatre-vingt-dix. ‘Vleugels van Hoop’ et Heikenskermis essaient d'aider. L’école ‘Stella Matutina’ existe déjà vingt ans. Des centaines de filles veulent suivre l'école secondaire, mais cela n'est pas possible pour tout le monde. Les élèves sont pauvres et l'internat ne peut pas leurs offrir d'hébergement. Il y a besoin de l'équipement, des gants de toilette jusqu'aux matelas, pour résoudre le problème d’hébergement. L'institution a été dévalisée au cours de la guerre civile en 1994 et peut a peine exister.

‘Il y a quelques années nous avons créé ‘Vleugels van Hoop’ (Ailes d'espoir’)’, raconte la présidente Bernadette Gacas-Verhoye (53). ‘Notre a.s.b.l. consiste en personnes qui portent le territoire des grands lacs en Afrique au cœur et qui ont pleins de contacts dans ces pays. Quand nous recevons un signal d'alarme dans la région, nous évaluons le projet demandé. Nous nous posons la question de quelle manière nous pouvons aider en donnant la possibilité de démarrer. Dès que le premier ‘cout de pouce’ est donné nous nous retirons et laissons le devoir aux responsables locaux.
Le rendement de la fête d’été de Heikenskermis le 15 août va intégralement vers l'internat.

François Gacas (62), conjoint de la présidente de l’organisation et lui-même d’origine Rwandaise, a calcule que 40.000 euros sont nécessaire pour équiper entièrement les dortoirs.

‘Une grande somme que nous n'obtiendrons certainement pas facilement’ se rend il compte ‘ mais nous sommes confient, on ne sait jamais qu’il y a des sponsors inattendus.’

Lors d'une visite en Afrique centrale, il y a quelques années, le couple a remarqué  que les enfants recherchent des petites bouteilles en plastic. ‘Nous avons entendu partout les demander ‘agatsupa’, les petites bouteilles. Nous avons trouvé cela étrange, nous avons appris que ces écoliers n'ont pas d'eau et donc ils doivent emporter une bouteille d’eau. Nous en avons fait un projet. Nous avons réussi à collectionner 7.000 euros pour équiper des bâtiments de l’école de Munyinya de gouttières qui mènent l'eau de pluie à un grand réservoir. Un filtre a été placé et les enfants ont l'eau potable maintenant à l'école. »

L’asbl. donne aussi des sessions d’info dans les écoles. Réussira-t-on à ammener plus de filles aux bancs d'école ?
A suivre sur le site  www.vleugelsvanhoop.be.


GAZET VAN ANTWERPEN

Presse régionale de Moerbeke Waas 18.08.2009

Heikenskermis. Le barbecue de l'a.s.b.l. ‘Vleugels van Hoop’ (‘Ailes d'espoir’) est un évènement fixe de Heikenskermis qui soutient des projets en Afrique. 310 sympathisants enregistrés pour le repas aident ainsi le projet ‘Hébergement pour les enfants’. 'Il s’agit d’une école secondaire pour filles avec 480 élèves qui dorment actuellement dans deux classes. La construction d'un dortoir est une nécessité' dit Bernadette Gacas (deuxième de droite)
Photo et le texte DVR

GAZET VAN ANTWERPEN

Presse régionale de Moerbeke Waas 28.08.2009

L'a.s.b.l. ‘Vleugels van Hoop’ remercie tout participant a Heikenskermis. ‘Après le barbecue et le spectacle du ‘Big Band Enter’ la musique des années quatre-vingts était en honneur.
La piste de danse était remplie rapidement et aussi quelques amis en provenance du Burundi n'ont pas pu résister au rythme. ‘Le rendement de la fête est destiné à nos projets. Cette année ‘Vleugels van Hoop’ veut soutenir l’équipement du nouveau dortoir pour une école secondaire pour filles au Rwanda’, dit François Gacas de l'a.s.b.l.
Texte DVR


Top

Presse Archives

 

 

A lire aussi dans
'Gazet van Antwerpen'

 

 

 

 

 

 



Heikenskermis 2009